Connexion

S'inscrire

Zone artisanale de Bréventec : un projet en questions

Zone artisanale de Bréventec : un projet en questions

Zone artisanale de Bréventec : un projet en questions

Une délégation de l’association PARÉ a été reçue dans les locaux de la communauté de communes (AQTA) le 28 avril dernier afin de découvrir la future zone artisanale de Bréventec, prévue à Pluvigner.

Plusieurs entrepreneurs membres de l’association ont, par ailleurs, assisté à la présentation réservée aux chefs d’entreprises de la commune, le mercredi 18 mai, à la salle Le Borgne. L’association « Paré » n’a pas de position officielle à ce stade. Voici, en attendant, les sujets qui posent questions.

Quelle compensation des terres agricoles perdues ?

Dans un contexte local de forte bétonisation, ce sont cette fois pas moins de 13 hectares (8 dans une première tranche), qui seront prochainement perdus à la fois pour l’agriculture et le stockage du carbone. Au moment où l’on se dirige vers des crises climatiques et alimentaires majeures, on ne peut plus éluder la question. AQTA se l’est donc posée. Elle prévoit une compensation, sous la forme d’une aide financière pour la réflexion sur le recours aux espaces agricoles potentiellement sous-exploités. L’intention est sans doute louable, mais cela ne résout pas le problème des terres qui restent perdues pour nos besoins alimentaires.

Au fait, est-ce bien nécessaire ?

La question de l’utilité de créer une nouvelle zone artisanale à Pluvigner semble aller de soi pour AQTA. Pourtant, ses chiffres ne dissocient pas le Nord du territoire de la ville-centre. Or s’installer à Pluvigner ou à Auray ne relève pas du même projet pour un industriel ou un artisan. AQTA se rassure avec une trentaine de contacts de professionnels qui auraient montré un certain intérêt pour le projet, sur la cinquantaine de places disponibles. On peut imaginer que la demande suivra l’offre, mais c’est un pari risqué, surtout lorsqu’on sait que des locaux artisanaux peinent aujourd’hui à trouver preneurs à Pluvigner.

Quel impact sur le chemin de randonnée ?

Ce qui frappe peut-être le plus, en découvrant les plans de la zone de Bréventec, c’est que celle-ci recouvre en son milieu le chemin du même nom. Or, il s’agit d’une portion de l’un des rares circuits de randonnée à Pluvigner, reliant le bourg à des sites naturels et patrimoniaux remarquables (voir illustration). Ce chemin est notamment prisé par les marcheurs, les joggeurs et les vététistes. Ils sont très nombreux à l’emprunter quotidiennement. Le projet prévoit alors un contournement intelligent de la zone artisanale, le long d’un cours d’eau et en lisière d’un bois. Pourtant, avant de retrouver la suite de la randonnée au sud, le projet nous fait passer à l’arrière de bâtiments industriels, dans une zone qui deviendra probablement très vite un espace de stockage. La suggestion faite par PARÉ de prolonger sa haie arbustive n’a, à ce jour, pas convaincu. L’intercommunalité préfère faire confiance aux futurs propriétaires pour planter et entretenir ce rideau végétal. Encore faut-il que le terrain soit vendu et aménagé rapidement. L’argument économique, mis en avant pour refuser la proposition, ne tient pas vraiment car la plantation d’une haie sera, de toute façon, obligatoire pour le propriétaire, qui verra donc son espace nécessairement contraint.

Quel niveau d’activité commerciale ?

La délégation de PARÉ a également posé la question de la présence éventuelle de magasins d’usines, susceptibles de constituer une concurrence au bourg qui voit déjà ses commerces malmenés. AQTA s’est voulue rassurante de ce point de vue, en mettant en avant la maîtrise proactive du type d’activités et d’enseignes qui s’installeront, ainsi que la diminution des surfaces commerciales à 15% (100 m² au maximum) de l’espace total des bâtiments, contre 20 voire 30% prévus au moment de notre rendez-vous. L’échange entre PARÉ et AQTA a donc été constructif. La promesse de mise en place d’un « itinéraire bis » permettant de continuer à profiter du circuit de randonnée durant la phase d’aménagement le montre également.

En violet, le circuit de randonnée de Saint-Trémeur :

2022 06 04 breventec plan